Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 16:46

La vanille Bourbon est une appellation commerciale qui désigne celle produite sur l'Ile Bourbon (La Réunion), et par extension, dans tout l'Océan Indien. Originaire d'Amérique Centrale, l'orchidée vanille (vanilla planifolia) y a été introduite en 1819, à l'initiative du gouverneur de l'île. Aujourd'hui, on trouve des producteurs de vanille Bourbon à La Réunion, Madagascar, Maurice et aux Comores.

Culture du vanillier

Seule orchidée à être cultivée pour une autre raison de l'ornement, le vanillier est une liane qui a donc besoin d'un support. La culture de vanille se fait donc soit sur des arbres, soit sur des piquets au milieu des cannes à sucre. Les boutures de vanilles ont besoin d'un sol riche et d'un emplacement légèrement abrité du soleil tropical et du vent.

La pollinisation de la vanille est, dans son aire d'origine, assurée par un insecte qui n'a pas été introduit avec la plante. En culture, la fécondation de la vanille est donc faite à la main selon un procédé inventé en 1841 par Edmond Albius. Chaque fleur va donner une gousse qui met de cinq à neuf mois à se développer.

La préparation des gousses

La récolte

Chaque gousse est récoltée individuellement et manuellement, juste avant sa maturité. Pas assez mûre, elle pourrira au lieu de sécher; trop mûre, elle se fendra...

La transformation

Au moment de la récolte, une gousse de vanille est verte et ne sent rien. Il y a un procédé long et compliqué à respecter pour que les arômes naturels de la vanille se révèlent :

  • L'échaudage : les gousses sont plongées pendant 3mn dans de l'eau chaude pour stopper la végétation.

  • L'étuvage : immédiatement après l'échaudage, les gousses chaudes sont mises à suer dans des caisses recouvertes de couvertures pendant une douzaine d'heures.

  • Le séchage : les gousses sont étalées sur des claies, et sont lentement séchées, un peu au four la première semaine, parfois au soleil, pendant environ un mois.

  • La mise en malle : pendant 8 mois, les gousses vont rester à l'obscurité dans des malles pour développer leur parfum.

C'est seulement au bout de ce long processus que les gousses sont calibrées et liées en bottes avant d'être commercialisées.

Utilisation de la vanille Bourbon

Les plus belles gousses sont appelées vanille ménagère, et sont destinées à la commercialisation de détail; les autres sont destinées à l'industrie pour la fabrication de vanille en poudre ou d'extrait naturel de vanille.

Vanilla planifolia | Source | Date 2007-04-04 | Author User:Mmparedes1 Vanilla beans grown in the plantations of Kerala, India Category:Va| Source own work | Date 2011-02-19 12:35:02 | Author Thesupermat |
Repost 0
Published by Cathy Blue - dans Flore & botanique
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 08:52

Le programme de SVT (Sciences de la Vie et de la Terre) des classes de 6ème prévoit que chaque élève doit réaliser un herbier. Il a pour but de comprendre la classification des êtres vivants en groupes emboîtés et les notions de diversité et de parenté. Voici, pas à pas, comment faire un herbier en 6ème.

La sortie

Dans les environs du collège, les élèves vont collecter des plantes et les identifier avec l'aide de leur professeur. L'idéal est de s'intéresser aux arbres et de ramasser uniquement leurs feuilles, car ils sont faciles à identifier et le séchage des échantillons présente moins de difficulté.

Chaque élève doit noter soigneusement le nom de chaque plante qu'il a récoltée et les informations supplémentaires données par le professeur.

Le séchage

Une fois rendu à la maison, chaque élève doit faire sécher ses échantillons. Le matériel pour constituer un herbier est vraiment très simple : il faut placer les herbes bien à plat entre deux feuilles de papier journal en n'oubliant pas de marquer le nom de chacune sur un petit papier posé à côté.

Empiler les échantillons ainsi préparés puis placer au dessus de la pile quelques gros livres ou un tas de revues.

Au bout de deux jours, il faut changer les feuilles de papier journal qui ont déjà absorbé une bonne partie de l'humidité. Au bout de quinze jours, les échantillons doivent être bien secs (attention, ils deviennent cassants).

Le collage

On peut utiliser un cahier pour l'herbier ou des feuilles que l'on mettra dans une pochette. Dans tous les cas, il faut des feuilles blanches et assez épaisses sinon on risque de casser les feuilles desséchées. Pour le collage, on utilise des petits morceaux de scotch.

L'identification

Il faut laisser la place dans un coin pour y coller l'étiquette spéciale herbier qui indique le nom de la plante, son nom latin, sa famille, date et lieu de récolte. On peut aussi faire figurer des renseignements comme l'utilisation de la plante.

La présentation globale

Pour finir, il faut faire une page de garde de son herbier, en la décorant à son goût, avec son nom, sa classe et la mention "Mon Herbier". Enfin, moi, je l'ai appelé "L'Herbier de Cathy Blue".

Repost 0
Published by Cathy Blue - dans Flore & botanique
commenter cet article